Championnat de France Open 600 Supersport à Dijon / Team Yamaha Motor France

DE RETOUR………………

Après une trêve bien remplie, nous revenons sur le circuit de Dijon Prenois, que j’affectionne tout particulièrement. Cette épreuve m’a très bien réussi l’année passée en remportant la manche 600, et je comptais bien récidiver.

Les deux séances d’entraînement que j’ai réalisé sur le circuit de l’Anneau du Rhin avec ma moto perso, m’ont permis de mettre le doigt sur un comportement de châssis qui me convient beaucoup mieux et j’attendais qu’une chose, c’était de pouvoir l’appliquer sur ma moto de course.

La réalité fût tout autre………

En effet, résumer tous les déboires serait trop long, alors je dirais juste que notre équipe a effectué un travail de « fou » afin que tout se passe pour le mieux. Une dizaine de changements de moteurs, un remplacement de châssis, un aller / retour à Calais pour Jean-Yves, afin de chercher le moteur de remplacement qu’utilisera Ludovic pour la course (1200 kms en Maserati !).

Une belle 5ème place vient récompenser tous les efforts.

Première frayeur… ! Lors du tour de reconnaissance, j’ai eu la sensation que la roue avant restait freinée. En effet, après avoir soulevé l’avant de la moto afin de mettre les couvertures chauffantes, le constat fut bien réel, elle ne tournait pas !

Par mesure de prudence, nous remplaçons les plaquettes de frein, juste avant le tour de chauffe, mais force est de constater que rien n’y fait ! Le problème persiste !

C’est donc avec le couteau entre les dents, que je prends le départ en 12ème position.

Un départ moyen dont je me sors très vite en dépassant rapidement les pilotes qui me précèdent. Je me surprends à suivre facilement le rythme (en alignant au passage le 3ème meilleur temps en course), ce qui me fait encore plus regretter ce fichu frein supplémentaire, sans lequel j’aurais pu me mêler à la lutte pour le podium, voir la victoire….qui sait !

Mon malheur a été bénéfique, car parti énervé, je me suis complètement lâché en course au moment même ou la moto commençait à me convenir sur le point de vue châssis. Ce déclic va sûrement me servir pour la prochaine épreuve à Nevers Magny-Cours que j’attends impatiemment.

Bravo à toute l’équipe, Jérôme, Jean-Yves, Philippe, Manue, Clara et bien sûr Thomas (mon ancien chef et responsable technique ou je travaillais, qui se retrouve à me faire la mécanique…… !) pour avoir défié tous les imprévus.

Un grand merci également à deux personnes qui comptent beaucoup à mes yeux et qui sont toujours là pour me soutenir, me motiver et croire en moi-même dans les moments difficiles !

Je parle bien sûr de Marc Garcia et Jean Pierre Aquil.

Alors bravo et rendez-vous à Magny-Cours !

Philippe DONISCHAL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.