24H du Mans / Team Free Bike Performance

Physique !!! Sera le mot qualifiant ces 24h du Mans moto 2003.

Je garde pour cette course, une saveur vraiment très spécial. En effet, des essais difficiles, avec d’entrée des problèmes de qualité sur nos nouveaux disques France Equipement (vibrations importantes et jeux de fonctionnements inadéquates), puis surtout des soucis pour trouver le bon équilibre de la moto. L’endurance étant pratiquée à trois pilotes, inutile de vous dire que trouver le juste milieu entre le pilotage de chacun est plutôt difficile.

Heureusement, pour le warm-up de samedi matin, nous somme revenus à des réglages châssis confirmés lors des essais du jeudi, qui nous avaient permis de faire des chronos plutôt correctes.

Pierre décide que je prendrais le départ, et c’est non sans joie que je l’apprend !

En général, je maîtrise très bien le stresse des départs, même en endurance, mais force est de constater que l’enjeux de cette épreuve n’était pas le même que d’habitude. Je dissimulais donc tant bien que mal mon excitation en faisant mine que tout aille bien et que j’étais l’homme le plus serein du monde !

Feux verts ! Le départ est donné à 15h pile et plus rien ne peut changer.

Je me porte rapidement aux avants postes, juste derrière les deux Suzuki Officiels, la moto du Junior Team, celle du Team DAP et bien sûr la Yamaha du GMT.

Après avoir pris la mesure de ma moto durant quelques tours, je me décide à passer Sébastien Scarnato sur l’extérieure juste avant le freinage de la chicane Dunlop.

A force de jouer à ce petit jeu, nous sommes en troisième position au moment où je rends la moto à Fred Protat pour le deuxième relais.

Cette place changera uniquement en fin d’après midi, où la Kawasaki N°11 suite à des ravitaillements moins nombreux, fera une apparition à cette troisième place.

Mais dans la nuit, tout rentrera dans l’ordre. Un rythme soutenu et des ravitaillements très rapides auront raisons de la Kawa.

Cette position ne changera plus jusqu’à l’arrivée, seul des soucis de freins était venu perturber nôtre tableau de marche à partir de la nuit. En effet, les impactes de gravier sur les tubes de fourche procurés par la chute de Fred durant les essais, ont détériorés les joints spi prématurément. L’huile qui s’échappait donc de la fourche, allait directement sur les plaquettes de freins et diminuait l’efficacité de celles-ci de 30%. Pour maintenir le rythme, il fallait vraiment tirer très fort sur le levier et la moto devenait ainsi très physique à piloter.

Cette troisième place est vraiment une superbe récompense pour toute l’équipe FREE BIKE PERFORMANCE, car en dépit de tout les discours que l’on peux entendre concernant la YAMAHA R7 sur ces performances et son âge avancé, nous avons prouvé encore une fois de plus qu’il fallait compter sur elle.

Le rendez-vous est pris, Spa Francorchamps sera la prochaine épreuve et compter sur nous pour jouer aux avants postes, sur un circuit qui lui réussit plutôt bien depuis quelques années.

Encore un grand merci à toute l’équipe hyper sympathique et motivée, qui a su conserver l’esprit amical et bon enfant qui fait sa force depuis de nombreuses années !

BRAVO PIERRE POUR TON DYNAMISME !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.